« Je ne crois plus en Dieu, mademoiselle, car on dit de lui qu’il a fait l’homme à son image. Ce doit être alors quelqu’un de bien détestable. »

Résumé : Après avoir sauvé Louis XV de la mort lors de l’attentat Damiens, et malgré son peu de goût pour la monarchie, le jeune Volnay obtient du roi la charge de “commissaire aux morts étranges” dans la police parisienne. Aidé d’un moine aussi savant qu’hérétique et d’une pie qui parle, Volnay apparaît comme le précurseur de la police scientifique, appelé à élucider les meurtres les plus horribles ou les plus inexpliqués de son époque. Épris de justice, c’est aussi un homme au passé chargé de mystère, en révolte contre la société et son monarque qu’il hait profondément. Lorsque, en 1759, le cadavre d’une femme sans visage est retrouvé dans Paris, Volnay doit conduire une enquête sur le fil du rasoir avant que le meurtrier ne frappe de nouveau. Surveillé de près par Sartine, le redoutable chef de la police qui voit d’un mauvais œil ce policier hors normes, Volnay, aidé à cette occasion par le libertin Casanova en personne et une jeune aristocrate italienne tournée vers les sciences et le progrès, remonte la piste d’un crime qui pourrait impliquer la Pompadour et Louis XV lui-même. Mais entre des alliés incertains et des adversaires redoutables, à qui le commissaire aux morts étranges peut-il se fier ? Des intrigues de la Cour de Versailles à la mystérieuse maison du Parc-aux-Cerfs, Casanova et la femme sans visage restitue avec une stupéfiante justesse, dans l’atmosphère si particulière de l’époque, les étonnants personnages que sont Louis XV, la marquise de Pompadour, Casanova et la figure énigmatique du comte de Saint-Germain, et inaugure une série policière des plus prometteuses.

Mon avis  :

Il n’y a que quelques livres par an qui sont de véritable coup de coeur mais Casanova et la femme sans visage en est un sans aucune hésitation !

J’ai été séduite par l’écriture fluide et précise d’Olivier Barde-Cabuçon, sans fioriture. L’auteur cherche à rendre l’époque et l’atmosphère le plus réaliste possible et l’on sent sa rigueur historique dans chaque descriptions. J’ai aussi énormément apprécié découvrir cette époque prés-Révolutionnaire. Cabuçon arrive à nous faire ressentir avec une grande justesse le mécontentement et l’agitation du peuple.  Il est très intéressant de voir qu’elles ont été les causes de l’événement le plus crucial de notre histoire !

En se qui concerne les personnages,sont pour la plus grande partie réels et ils se mélangent avec aisance avec les personnages de fiction. Les deux protagonistes, le  chevalier Volnay, bien que parfois un peu caricatural et fat lorsque qu’il s’agit des femmes, et son assistant le moine savant hérétique m’ont tout de suite plus. Ils ont tout les deux une histoire mystérieuse et sont entourés de secret se qui ne fait que d’attiser notre curiosité et les rendre plus charismatiques qu’ils ne le sont déjà !

Le seul bémol que je pourrais émettre concerne l’intrigue, que j’ai trouvé un peu superficiel. Il m’a semblé que le meurtre de la jeune femme n’était qu’un prétexte pour découvrir et mettre en place l’univers mais je n’ai pas trouvé cela plus dérangeant que cela car l’aspect historique prédomine et moi qui adore ça… 🙂 C’est un premier tome sympathique d’une série très prometteuse à lire absolument !

« Nos scientifiques et nos philosophes ont oublié que, en immolant la foi sur l’autel de la raison, ils ont ôté une chose essentielle à l’humanité: l’espoir. Ce besoin inhérent à l’humanité, tu trouveras toujours d’autres personnes pour l’apporter: devins, guérisseurs, cabalistes, sorciers.. Avec eux demeure l’espoir d’un possible au-delà. »

Tome 2 : Messe noire

Tome 3 : Tuez qui vous voulez

Tome 4 : Humeur noire à Venise (chronique à venir)

Tome 5 : Entretient avec le Diable (à paraître)

Auteur : Olivier Barde-Cabuçon

Edition :  Acte Sud

Collection : Acte noirs

Nombre de page : 320

Prix : 22, 90 €

Publicités

4 commentaires sur « « Je ne crois plus en Dieu, mademoiselle, car on dit de lui qu’il a fait l’homme à son image. Ce doit être alors quelqu’un de bien détestable. » »

  1. Une autre blogueuse m’a conseillé ces livres il y’a quelques mois. Pour le moment, je ne les ai pas ajoutés à ma PAL mais je pense le faire prochainement. Cette saga a l’air géniale, malgré quelques petits défauts, visiblement. 😉 Malgré tout, j’ai très envie de la découvrir et de me faire mon propre avis. Et le fait que les intrigues se déroulent au 18ème siècle me passionne déjà. ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu as lu Les enquêtes de Nicolas Le Floch, tu compareras forcément les deux sagas, mais Olivier Barde-Cabuçon a une approche beaucoup plus sombre de l’époque, et donc complètement différente. Les différents tomes sont assez inégaux mais ils valent tout de même la peine d’être lus et appréciés.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s