#RLN2017 – Les Indés de l’imaginaire

Les anglo-saxons ont longtemps eu la suprématie sur la littérature de l’imaginaire. Tous le monde connait aujourd’hui Harry Potter de J.K. Rowling ou encore Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Pourtant, la francophonie peu à présent s’enorgueillir de posséder des auteurs et des autrices extrêmement prometteurs, et des petites et moyennes maisons d’éditions très dynamiques.

logoindsrougenouveaudesign

En cette rentrée littéraire, alors que les grandes maisons d’éditions s’imposent dans les sélections des prix littéraires, j’avais envie de vous parler d’un collectif d’éditeurs spécialisés dans la littérature de l’imaginaire : les Indés de l’Imaginaire.

Lire la suite de « #RLN2017 – Les Indés de l’imaginaire »

Publicités

[Les P’tites Chroniques] L’adoption 1/ : Quinaya, Zidrou & Monin

couv59458610Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

 

L’adoption 1/ c’est :

  • Une bande dessinée qui aborde tous plein de thèmes très différents les uns des autres tels que l’adoption (évidemment), la façon dont on devient grand-père, le rapport à l’autre, à sa différence, la vieillesse, la paternité… Ces thèmes sont traités avec simplicité, sans pathos exagéré et surtout avec humour.
  • Un point de vue original, celui du grand-père à la fois tendre et rugueux.
  • Beaucoup, beaucoup d’émotions : autant de larmes de rire que de tristesse.
  • Une chute finale imprévisible.
  • Des dessins pas toujours au top (mais franchement, ce n’est pas ça qu’on attend de cette BD).

 

AUTEUR : ZIDROU & MONIN
EDITION : BAMBOO
ANNÉE D’ÉDITION : 2016
NOMBRE DE PAGES : 62
PRIX : 14, 90 €

#RLN2017 – La Rentrée Littéraire du Net : Les livres qui me font envie

Après vous avoir présenté la #RLN2017 dans un article la semaine dernière et après avoir partager avec vous ma relation avec la rentrée littéraire, je vous embarque cette fois-ci pour un petit tour d’horizon des sorties d’août, septembre et octobre.

Cette liste n’est pas exhaustive, loin de là. Il y a tellement de livres qui mériteraient d’être présenté qu’il est impossible de tous vous en parler. De plus, je suis sûrement passé à côté de nombreuses sorties… Alors n’hésitez pas à me faire part de vos propres envies en commentaire !

Lire la suite de « #RLN2017 – La Rentrée Littéraire du Net : Les livres qui me font envie »

La Rentrée Littéraire du Net #RLN2017

Je reviens aujourd’hui avec un article un peu particulier et qui me tient à cœur : la rentrée littéraire du net 2017 !!!!

test_banniere_RLN2017_03

Lire la suite de « La Rentrée Littéraire du Net #RLN2017 »

« Mais vous êtes à Venise, cité libre, enchantée et désenchantée, ville des mille délices et des grâces désœuvrées ! »

*Citation issue d’Humeur noire à Venise

Après trois tomes se déroulant à Paris, Olivier Barde-Cabuçon décide pour la quatrième et la cinquième aventure de son commissaire aux morts étranges de nous emmené à Venise (Humeur noire à Venise, 2015) en faisant un arrêt dans une vallée perdue de Savoie (Entretient avec le diable, 2016). Si la série apparaît très inégale avec ces deux livres, l’auteur prend un tournant certain dans son écriture et l’évolution de ses personnages.

couv39720357

couv32816016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le résumé de l’éditeur :

Pour voir les résumés éditeurs, c’est ici et ici.

Mon avis :

Comme je l’ai dit plus haut, avec ces deux tomes, la série devient assez inégale en terme de qualité. En effet, si les trois premiers tomes (Casanova et la femme sans visage, Messe noire, Tuez qui vous voulez) étaient plutôt bon, Humeur noire à Venise est bien moins bon que ses prédécesseurs, tant en terme d’intrigue que dans le développement de ses personnages.

Lire la suite de « « Mais vous êtes à Venise, cité libre, enchantée et désenchantée, ville des mille délices et des grâces désœuvrées ! » »

Tag PKJ de l’été

Chaque mois, Pocket Jeunesse propose des petits tests/tags pour parler autrement de nos lectures. Une fois n’est pas coutume, j’ai eu envie en ce mois de vacances, de farniente et de sable chaud, de me prêter au jeu.

test-tag-c3a9tc3a9

 

1) Quelle a été votre première lecture de l’été?

9782747081740-copie-300x445

J’ai passé le cap du 21 juin avec La compilation de l’Epouvanteur de Joseph Delaney (tome 1 et 2 de la saga de l’Epouvanteur). Malgré que le climat du Comté n’est pas bien adapté à cette période de l’année mais ce fut un retour en enfance aux côté de Thomas Ward et de John Gregory !

Lire la suite de « Tag PKJ de l’été »

Bilan du mois : JUIN 2017

Sans titre

Au programme ce mois-ci : une sortie très attendue, la découverte d’une autrice bouleversante et une grosse déception. Au total, 7 livres lus pour un total de 2998 pages.

La Passe-Miroir 3/ : La mémoire de Babel de Christelle Dabos

couv7225099

Sûrement la sortie la plus attendu du mois !!! Si l’intrigue générale n’avance pas tellement, cela reste tous aussi génial que les deux premiers tomes et rend l’attente du prochain (et dernier ! ) livre encore plus dur à supporter !

Love letters to the dead de Ana Dellaira

couv1876311

Love letters to the dead a été une bonne surprise ! Ana Dellaira ne révolutionne pas le genre mais il y a quelques originalité qui ont rendu cette lecture très sympathique ! (Ma chronique ici)

Lire la suite de « Bilan du mois : JUIN 2017 »